Originaire de La Ciotat, c'est à l'atelier "Pot d'Anne" d'Anne Giraud que je découvre et apprends très jeune les premiers gestes fondamentaux.
Des études et une carrière dans un domaine scientifique m'éloignent quelques temps de la terre.
Mais comment chasser le naturel lorsqu'il revient au galop?
En 2007, j'intègre l'école de Céramique de Provence, à Aubagne, pour une reconversion, et je décroche un CAP de tournage.

 

Parmi les nombreuses techniques de fabrication, j'ai choisi celle de la terre vernissée, traditionnellement utilisée en méditérranée, qui offre une palette de couleurs variées et chatoyantes et autorise toute exhubérance.

Ma matière première est la faïence rouge, que je transforme par tournage, ou que je travaille à la plaque, ou par modelage.
J'opère alors sur chaque pièce une déformation unique, qui lui confère un caractère expressif, parfois vivant.
Je réalise des décors aux engobes, empreintes et sgraffitage, avant cuisson du biscuit à 1020°. Une seconde cuisson d'émail transparent donne la brillance et rend les pièces imperméables.